Ecoles d'ingénieur post bac

Envoyer Imprimer
Partager

Zoom sur les écoles post-bac.


 

De plus en plus prisées par les jeunes lycéens, les écoles post-bac affichent de réels atouts, tant sur le plan pédagogique que professionnel.

 

Biensorienter---Ecoles-post-bac---Jean-Louis-Bigotte-ICAM---Mai-2010

 

Plus besoin d’avoir un niveau Bac +2 ou de passer par un cycle préparatoire pour intégrer les établissements les plus prestigieux…

 

Désormais, certaines écoles d’ingénieurs, de commerce et les Instituts d’études politiques (IEP) ouvrent leurs portes aux bacheliers fraîchement diplômés.

Leur secret ? Les classes prépas intégrées. Elles permettent aux établissements d’accompagner les élèves durant cinq ans.

 

Les deux premières années sont consacrées à l’acquisition des fondamentaux et les trois suivantes sont axées sur la pratique professionnelle.

 

Parcours personnalisé, variété des modules d’enseignement, fréquence des stages… : les écoles post-bac ont plus d’un atout à faire valoir.

 

« Dès la première année, les étudiants ont un stage en entreprise à réaliser », souligne Jean-Louis Bigotte, directeur de l’ICAM, une école d’ingénieur de renom à Nantes, qui forme des futurs ingénieurs de l’aéronautique, du bâtiment, de l’agro-alimentaire...

Autre avantage : l’ambiance de travail. Exit l’esprit de compétition propre à certaines classes prépas. « Ici, il y a une vraie vie de promotion », assure t-il.

Car une fois que l’étudiant est admis en prépa intégrée, il n’aura plus de concours à passer et sera évalué en continue, tout au long de l’année.

 

Les places sont chères

 

Seul bémol : même s’il n’y a pas de concours à l’entrée, la sélection est rude.

Elle se déroule en deux temps : sur dossier puis sur entretien de motivation. « Cette année, sur 1 700 candidatures reçues sur nos sites de Lille, Toulouse et Marseille, nous en avons sélectionné 300 », explique Jean-Louis Bigotte.

 

Pour pouvoir faire partie de ces heureux élus, mieux vaut donc avoir un bon dossier scolaire et faire preuve « d’une grande ouverture d’esprit. »