Conseil Régional des Pays de la Loire et l'apprentissage

Envoyer Imprimer
Partager

La région des Pays de la Loire est celle qui compte la plus grande proportion d’apprentis en France.


Voulant offrir encore plus d’opportunités à ces jeunes, le Conseil Régional s’engage dans de nombreuses actions en faveur de l’apprentissage.

Les-actions-du-cr-pour-l-apprentissage--sylvie-eslan-juin-2010

 

 

Plus de 29 000 apprentis étudient dans les CFA des Pays de la Loire.

 

Mais encore récemment, une infime partie d’entre eux étaient en formation de niveau Bac +2 à Bac +5.

 

 

Le Conseil Régional s’est donc engagé pour développer ces filières :

 

« à présent, nous avons 13 % de Bac +2 en apprentissage et 4 % au niveau équivalent à ingénieur, précise Sylvie Eslan, vice-présidente du Conseil Régional des Pays de la Loire, en charge de l’apprentissage et des lycées professionnels. Quand les parents voient que l’apprentissage va jusqu’à l’école d’ingénieurs, ils sont rassurés ».

 

Les entreprises : partenaires essentiels des CFA


Autre nouveau changement dans la formation en apprentissage : la période en entreprise a été revalorisée, elle pèse presque autant dans la note finale que la période en CFA.

Les employeurs qui envoient leurs salariés tuteurs d’apprentis en formation obtiennent également un bonus du Conseil Régional.

« Nous souhaitons que les tuteurs comprennent bien les besoins des jeunes et puisse leur transmette leur savoir au mieux », souligne Sylvie Eslan.

 

En parallèle, le Conseil Régional communique auprès des jeunes, leur montrant que les CFA peuvent leur permettre d’apprendre tant sur les plans scolaires que professionnels ou humains.

 

« Nous avons par exemple mis l’accent sur le développement durable et sur l’intégration des travailleurs handicapés, illustre Sylvie Eslan. Car les apprentis ne s’initient pas seulement à un métier, ils sont formés à devenir des citoyens. »

 

Jean-Michel Nahas