Orientation après la 3ème, faut-il choisir une seconde générale et technologique ?

Envoyer Imprimer
Index de l'article
Orientation après la 3ème, faut-il choisir une seconde générale et technologique ?
L'orientation d'Hugo en 3ème
Toutes les pages
Partager

 

Après la 3ème ne pas exclure l'idée d'une formation dans un lycée professionnel

 

 

PANNEAUX

 


Après la 3ème, faut-il choisir une seconde générale et technologique ? 

 

« Quelle question ! Mais bien sûr que oui ! » vous répondront la majorité des parents qui sont concernés par la question de l’orientation en classe de troisième ; effectivement la majorité des élèves de troisième font ce choix (environ les 2/3).


Mais pourquoi sont-ils une majorité à faire ce choix alors qu’on ne cesse d’entendre que choisir une filière professionnelle, c’est une quasi-garantie d’emploi à la clef ?

 

Sans doute parce que depuis de nombreuses années ces filières ont une mauvaise réputation, injustement considérées comme des filières réservées aux collégiens en échec scolaire.

 

Bien évidemment les parents persuadés que ces filières sont réservées « aux nuls », ne veulent pas voir leurs enfants s’orienter vers les lycées professionnels à la fin de la troisième.

 

Il s’agit  pourtant là d’une erreur car les lycées professionnels permettent d’acquérir des connaissances pratiques et théoriques plus adaptées au monde professionnel, c’est une certitude.

De plus, suivant la spécialité choisie par le lycéen, il est tout à fait possible de poursuivre son cursus en études supérieures.


 

 

Les exemples de Maxime et Hugo


Afin d’étayer le propos ci-dessus, prenons l’exemple suivant : deux collégiens scolarisés dans la même classe de troisième à Nantes.

 

Le premier d’entre eux, s’appelle Maxime, il n’aime pas vraiment les enseignements théoriques, il a l’esprit pratique et pense déjà savoir ce qu’il fera plus tard : travailler dans les métiers du commerce.

Ses deux dernières années au collège l’ont ennuyé, les matières n’étaient pas assez concrètes à son goût et forcément ses résultats furent moyens (attention : moyen ne veut pas dire mauvais !).

 

D'une nature « fonceur » il décide d’aller droit au but et souhaite s’orienter vers un BAC PRO COMMERCE.

Ses résultats pendant les trois années qu'il passera dans son lycée lui prouveront qu’il a fait le bon choix puisqu’il excelle durant tout son parcours.


Bien évidemment, le fait d’être en situation de réussite scolaire lui donne de l’ambition et il décide donc de ne pas s’arrêter en si bon chemin : à la suite de son BAC PRO obtenu avec mention il intègre un BTS MUC.

Il complète ainsi sa formation initiale par l’apprentissage de matières généralistes adaptées aux métiers du commerce : marketing, gestion commerciale, économie, communication, ….

 

Durant ses deux années de BTS il entend parler des écoles supérieures de commerce et décide alors de poursuivre ses études jusqu’à BAC + 5 car désormais il aimerait travailler comme ingénieur commercial.


Il passe donc les concours communs d’écoles supérieures de commerce (les fameuses sup de co) et obtient des résultats suffisamment corrects pour passer les oraux dans les écoles de son choix.

De tempérament commercial et bénéficiant d’expériences professionnelles variées depuis 5 ans, il convainc son jury lors des oraux d’admission et finit par intégrer son Ecole Supérieure de Commerce à Rouen (ESC ROUEN).

 

Cliquez ici pour lire le parcours d'HUGO, l'autre collégien