Le coaching scolaire, un soutien pour les parents

Envoyer Imprimer
Partager

 

Rencontre avec l'APEL de Nantes, les conseils de Carole Remaud, responsable du Service ICF :

"Soutenez votre enfant, encouragez le, échangez avec lui, soyez présents mais pas trop"


 

LOGO_APEL_NANTES_COACHING_SCOLAIRE_SOUTIEN

En matière d'orientation scolaire les parents jouent un rôle déterminant dans l'orientation de leurs enfants. Cela part toujours d'une bonne intention mais d'une famille à l'autre la manière d'aider son enfant diffère, et ce qui au départ était une bonne intention finit parfois par s'avérer négatif.

Il vaut parfois mieux se renseigner, obtenir des conseils, avoir des retours d'expérience avant de donner un mauvais avis ou d'orienter ses enfants vers la mauvaise filière. Dans ce domaine, le rôle des associations de parents d'élèves est justement d'aider les familles à faire les bons choix s'agissant de l'éducation scolaire de leurs enfants.

 

Nous avons voulu en savoir plus sur l'une d'elle, l'APEL qui a développé son propre service d'orientation et de coaching scolaire : le SICF. Carole Remaud, responsable du SICF de l'APEL de Nantes, a bien voulu répondre à nos questions.

 

 

- Bonjour Carole Remaud, pouvez-vous nous présenter l’Apel à Nantes, combien de familles sont adhérentes ?

 

Bonjour, l’Apel est l'Association de parents d’élèves de l’enseignement libre de Loire Atlantique, elle compte 19 300 familles adhérentes.

 

 

- La question de l’orientation scolaire fait bien évidemment partie des préoccupations de l’APEL et vous dirigez le Service d'Information et de Conseil aux Familles, le SICF.

Pourriez-vous nous présenter vos missions ? La manière dont vous fonctionnez ?

 

L’orientation scolaire est effectivement une préoccupation des familles et de l’Apel de Loire-Atlantique. C’est pourquoi l’Apel a mis en place depuis une trentaine d’années un service d’information sur l’orientation : le Service ICF. Il fonctionne grâce aux cotisations Apel.

Ce Service est à la disposition des familles et des enseignants pour aider les jeunes dans leurs recherches d’orientation scolaire et professionnelle. Les familles y trouvent des informations sur les filières et leurs débouchés.

Si l’utilisation de logiciels informatiques permet une approche des centres d’intérêt du jeune, l’accueil et l’écoute sont les principales caractéristiques du service.

 

Plus concrêtement, le Service ICF a pour missions :

 

- L’information sur l’orientation scolaire. Nous recevons les jeunes et leurs familles de différentes manières :

 

  • dans ses locaux sur rendez-vous individuel (environ 1 heure)
  • individuellement dans les établissements scolaires à la demande des enseignants (environ ½ heure)
  • en groupe - classe dans les locaux du service
  • lors de salons (Formathèque…) ou de forums des métiers

 

- Le développement des BDI dans les collèges et lycées privés du département (70 BDI) :

 

  • journées de formations destinées aux animateurs BDI
  • aide à la mise à jour de la documentation

 

Le Service ICF fonctionne avec 5 permanentes à temps partiel qui se forment tout au long de l’année en participant à des sessions de formations spécifiques, des ateliers thématiques et des colloques.

 

SICF_NANTES_APEL

- Pensez-vous avoir des spécificités ? Avez-vous mis en place des actions particulières en matière d’orientation et d’information à l’égard des jeunes et de leurs parents ?


Nous attachons beaucoup d’importance à l’accueil et à l’écoute, c’est pour cette raison que nous recevons principalement sur rendez-vous.

Sinon, pour être au plus proche des familles nous nous déplaçons dans les établissements scolaires les plus éloignés de Nantes.

 

 

- Quelles sont en général les attentes des parents en matière d’orientation scolaire ?


Que le jeune trouve la voie qui lui convienne.

 

 

- Et combien en recevez-vous chaque année ? quel profil ont-ils (âge, classe, sexe, filière, série…) ?

 

Nous recevons environ 1000 jeunes par an principalement de la 4e à la terminale, voir bac + 2.

 

 

- Quelles sont les questions qu'ils vous posent le plus souvent ?

 

  • Quels sont les métiers correspondant à un type de formation ?
  • Quelles filières envisager pour exercer un métier précis ?
  • Lieux de formation : choix du collège ? du lycée ?
  • Insertion professionnelle ?
  • Les passerelles possibles entre les différentes filières ?
  • Je ne sais pas quoi faire : études - métiers.

 

 

- Selon vous est-ce que les jeunes en 2010 sont-ils plus difficiles à orienter que par le passé ? Ont-ils changé depuis ces 20 dernières années ?

 

Non, ils ne sont pas plus difficiles à orienter, ils sont plus actifs dans leur choix d’orientation. Par contre les familles sont plus inquiètes à propos de l’insertion professionnelle.

La difficulté dans l'orientation est de réussir à faire un véritable choix sans se faire influencer par les media et en arrivant à se repérer et à faire le tri dans la masse d’information, notamment avec l'utilisation d'internet.

 

 

- Autre sujet : que pensez-vous de la réforme du lycée ? Quel impact cela pourrait-il avoir sur votre travail ?

 

Un travail sur l’orientation étant prévu sur les deux heures d’aide personnalisée, notre activité sera peut-être amenée à évoluer.

 

 

- Pour conclure quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui nous lisent ?

 

  • Soyez ouvert, curieux, allez à la découverte, posez des questions, profitez des occasions proposées pour découvrir de nouveaux horizons. Ne vous mettez pas d'œillères.
  • Prenez le temps de réfléchir sans perdre de temps. Vous n'avez pas tous le même rythme, il faut parfois du temps pour trouver la motivation. Les échéances vous mettent la pression, anticipez les au maximum
  • Avancez par étape. Votre projet va prendre plusieurs formes, il va nécessiter réflexions et démarches, avancées et reculs, avant de prendre sa forme définitive.
  • Misez sur la réussite. Valorisez vos expériences, vos réussites, vos points forts pour prendre confiance.
  • Acceptez de changer d'avis, de chemin, de destination en fonction des opportunités, des rencontres, des obstacles parfois. Pensez à des solutions de rechange.
  • Elargissez votre horizon professionnel : Portes Ouvertes, salons, stages (collèges, lycées, enseignement supérieur)…
  • OSEZ, vous avez plein de ressources. N'ayez pas de regret. Ce que vous découvrirez, vous ne l'aurez peut-être pas prévu mais cela vous enrichira.

 

 

- Et à leurs parents ?

 

  • Aidez-le à développer sa confiance en lui en valorisant tout ce qu’il a de positif, en l’aidant à identifier ses points forts.
  • Soutenez votre enfant, encouragez le, échangez avec lui, soyez présents mais pas trop.
  • En orientation rien n’est jamais définitif, il peut arriver que l’on se trompe, rares sont les parcours parfaitement linéaires.

 

 

 

Propos recueillis par Pierre-Yves Martin